Médiation tout public

Quelle est la médiation la plus adaptée pour un public familial ?

Serge Chaumier & François Mairesse, "La médiation culturelle" (2013)

« Si l’école demeure une voie d’accès considérable à la culture, la voie principale est, et demeure, le cercle familial. » Ce sont par ces mots que Serge Chaumier et François Mairesse, dans un ouvrage intitulé "La médiation culturelle" (2013), présentent l’importance de la famille dans les rapports que les jeunes visiteurs entretiennent avec l’ins­titution muséale.

Visite en famille au musée des beaux-arts

Les premières figures de médiateur que rencontrent les enfants sont d’abord des membres de leur famille (parents, grands-parents, frères ou sœurs, oncles ou tantes) ou des proches avant qu’elles ne deviennent des médiateurs institutionnels.

D’après une étude du CREDOC de 2012, ce sont les mu­sées des beaux-arts qui ont attiré le plus de visiteurs en France avec 23% de la population qui s’est déplacée dans ce type de musée au cours de l’année.

Toujours d’après cette étude, les musées de beaux-arts auraient tendance à être une sortie culturelle surtout pour et entre adultes plutôt qu’une sortie entre membres d’une même famille (la visite familiale serait plutôt réservée aux musées d’his­toire naturelle, de sciences, techniques et industrie).

En effet, une étude de 2011 réalisée dans les musées natio­naux français abonde en ce sens lorsqu’elle indique que les visites en famille dans les musées des beaux-arts ne représentent qu’entre 7 et 11% de la fréquentation.

Tout l’enjeu des dispositifs numériques sera de donner toute leur place aux visiteurs venus en famille afin que ces attentes et représentations soient également garanties pour ce public en particulier et complétées par d’autres : apprentissage, échange intrafamilial, ludicité.

Dans une approche transmédiatique, ces dispositifs numériques s’insèrent dans une réflexion globale et dans une panoplie plus large d’activités et de supports destinés aux familles : ateliers, visites spécifiques, etc.

Il s’agit d’assurer une complémentarité, des rebonds entre ces différents temps de la visite et entre les activités qui la ponctuent.

Les enfants

Plusieurs études ont montré le rôle d’initia­teurs tenus par les enfants dans le rapport aux dispositifs numériques. Ces derniers suscitent davantage l’intérêt des groupes familiaux et ont un pouvoir de rétention plus important que les dispositifs dits « statiques ».

Ainsi, les dispositifs numériques proposés par les musées pourraient faciliter le rôle parental des adultes en les mettant en confiance et en outillant ces derniers pour appréhender plus serei­nement le contenu.

Outils de médiation pédagogiques / Centre Beautour

En savoir plus